DAVID DOUGLAS N'EST PLUS

Le Rectorat de l’Université Quisqueya apprend avec émotion, douleur et révolte la mort tragique de David DOUGLAS, étudiant en 7e session de la Faculté des Sciences Économiques et Administratives, éventré hier soir froidement à coups de couteau aux abords de son domicile, dans le quartier où il a vécu toute sa vie. Il venait de fêter ses vingt-cinq ans à peine.


Les circonstances exactes de cet assassinat qui soulève le coeur ne sont pas connues à cette heure. Nous devons attendre que la police fasse son travail. Mais, ce qu’il faut dire, c’est que cet acte de barbarie ne peut rester impuni. En aucune manière.


David DOUGLAS faisait partie des étudiants les plus engagés au sein de notre communauté. Et son apport à l’expansion de la Direction des Affaires Étudiantes (DAÉ), où il a milité à des titres divers, est inestimable. Artiste talentueux, on le retrouvait immanquablement à toutes les manifestations culturelles initiées par ce service de l’uniQ.


Il prêtait aussi sa voix mélodieuse et forte aux grands évènements de l’Université : fêtes de Noël pour le personnel, graduations, commémorations du 12 janvier, conférences internationales, célébration des 25 ans de l’Université… Son interprétation de l’hymne national d’Haïti reste encore dans toutes les mémoires, tellement il savait transmettre sa fibre patriotique.


David était dans la force de l’âge, entreprenant, dynamique, jamais à court d’idées, toujours prêt à rendre service. Son visage respirait la joie de vivre, il était ouvert aux autres. Ce n’est pas pour rien qu’il avait choisi pour ses études une formation en tourisme, cet art de recevoir et de donner dans la réciprocité.


Le Rectorat présente ses condoléances profondément attristées à tous les parents de David, en particulier à sa mère meurtrie à jamais par ce départ brutal et inconcevable, à sa soeur Nerlande, notre collaboratrice à la FSGA, à ses nombreux amis, à ses collaborateurs artistes, à tous ceux et toutes celles qui l’ont connu sur le campus de l’Université. David DOUGLAS faisait partie des meilleurs, il était toujours vivant, même dans les épreuves.
 

Pour l’Université Quisqueya, cette journée du 4 juillet 2017 est une journée de deuil et de recueillement.