NOTE DE PRESSE

NOTE DE PRESSE

48 étudiants de la FSSA de l’Université Quisqueya

partent en stage à l’étranger à l’été 2017

 

On se souvient, le 18 avril dernier, plus d’une centaine d’étudiants en médecine, en blouse blanche, pancartes à la main, manifestaient leur colère dans l’enceinte de l’Université Quisqueya. Leurs revendications portaient sur le comportement de certains enseignants, l’absence d’interlocuteurs au Décanat, la question des choix de cours et le nombre insuffisant de stages. Ils réclamaient, entre autres, un enseignement de qualité, une salle de dissection et un hôpital universitaire, en propre, pour effectuer leur stage. Ils déploraient aussi le manque de communication de certains cadres de la Faculté des Sciences de la Santé (FSSA).

Ce mouvement de protestation a amené le Rectorat à prendre plusieurs mesures qui ont conduit à créer un climat d’apaisement et de dialogue dans les jours qui ont suivi. Quelles ont été ces mesures ?

  1. Anticipant la crise qui couvait au sein de la FSSA, le Rectorat a nommé le Dr. Reynold GILLES dès le 3 avril comme Chargé de mission à la FSSA, pour faire un état des lieux.

 

  1. Dans une lettre aux étudiants rendue publique le 19 avril, le Rectorat a annoncé son intention d’organiser une rencontre avec les grévistes, à condition toutefois que le calme revienne sur le campus. Il a reconnu que certaines revendications étaient « justes», mais il a réprouvé la manière d’agir, en particulier le recours à la violence, même verbale. Il a énuméré les mesures prises pour trouver des solutions aux problèmes soulevés (notes d’examen, choix des cours, notamment). Dans une interview accordée aux médias, le Recteur a rappelé que la longue grève des médecins résidents dans les hôpitaux publics a empêché les étudiants des universités privées d’effectuer leur stage. Il a déploré la mesure prise par l’État haïtien sous l’administration BONIFACE-LATORTUE d’interdire l’accès de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti aux étudiants des universités privées.

 

  1. Le Recteur  a annoncé l’installation d’un laboratoire de simulation à l’uniQ dès le 20 avril grâce à la mission d’une délégation du Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada pour former à la maintenance des équipements et à leur utilisation dans l’enseignement médical. Les experts canadiens ont travaillé sur le campus du 20 au 25 avril. Selon Mme Danielle FRECHETTE qui faisait partie de la délégation canadienne, les formations en simulation offertes par le Collège Royal concordent avec les pratiques internationales reconnues et constituent un complément idéal aux stages cliniques. La formation s’est étendue également à l’utilisation des ordinateurs offerts par le Collège Royal pour faire fonctionner certains mannequins.

 

  1. La rencontre avec les étudiants, venus en très grand nombre, a eu lieu le 21 avril et a duré quatre heures. Elle a été présidée par le Professeur Evenson CALIXTE, Vice-recteur aux Affaires Académiques, assisté de plusieurs cadres et enseignants issus d’autres facultés, qui se sont portés volontaires pour contribuer à la résolution de la crise. Elle a été l’occasion pour les étudiants de mettre leurs griefs sur la table et pour les responsables de l’uniQ de les écouter et de leur apporter des réponses précises. Un premier bilan a été tiré et des mesures de redressement ont été annoncées.

 

  1. Le 2 mai, le Recteur a annoncé la mise en place d’une part d’un Comité de gestion pour assurer la conduite des affaires courantes jusqu’à l’été, composé des Docteurs Reynold GILLES, Bernadette FOUCHE et Jean Marie EUSTACHE, d’autre part d’un Comité de support pour conseiller le Rectorat dans le projet de réingénierie de la Faculté. Ce Comité est composé des membres suivants : Dr. Alix LASSEGUE, Dr. Gérald LEREBOURS, Dr. Pierre BONCY, Dr. Gladys PROSPER, Dr. Yoleine EDOUARD, Dr. Bernard LIAUTAUD, Dr. Rosalina ASSAD et Dr. William PAPE. Il a tenu sa première réunion plénière le 31 mai dernier.

 

  1. Dans le même temps, le Recteur a fait appel à la coopération des Centres hospitaliers universitaires (CHU) en France, notamment à Amiens, Strasbourg, Marseille, Pointe-à-Pitre et Fort-de-France pour obtenir des stages pour les étudiants de la FSSA. Il a demandé à Christian RACCURT, Professeur émérite (à l’origine du partenariat entre l’uniQ et le CHU d’Amiens, créé en 2001, ainsi qu’à Alain SAUVAL de se rendre à Amiens pour vérifier la disponibilité des partenaires. Ces derniers ont tous répondu positivement à l’appel. Un nouveau partenariat a même été mis en place en avril grâce au Professeur Joseph CYPRIEN avec le Centre hospitalier de Briançon et il démarre dès cet été. En tout, ce sont 42 étudiants qui partent en France début juillet pour deux mois, dans différentes disciplines médicales. Ces étudiants ont été choisis parmi les meilleurs et les plus motivés pour recevoir cette formation complémentaire. Ils seront accueillis dans des structures de qualité bien équipées (le CHU d’Amiens qui vient d’être construit est le plus moderne d’Europe) et encadrés par des personnels hautement qualifiés. Leur rôle consistera à observer les praticiens, à se familiariser avec les technologies médicales et le traitement des patients. Au-delà de cette expérience professionnelle proprement dite, ces stages seront aussi l’occasion de nouer des liens personnels durables.

 

  1. Par ailleurs, 3 étudiants partent pour le Canada et 3 pour les Etats-Unis.

 

  1. Grâce au suivi quotidien du Dr Bernadette FOUCHE et du Dr Kethia SAMBOURG, et à l’intervention efficace du  Service des visas du Consulat de France à Port-au-Prince, tous les étudiants ont pu obtenir le feu vert administratif pour partir en France, les conditions exigées étant, outre l’assurance, l’hébergement, le financement et le plan de vol, une convention de stage individuelle signée par l’étudiant et une attestation d’inscription de l’Université Quisqueya. La plupart des étudiants ont programmé leur départ pour début juillet.

 

Aujourd’hui, deux mois après le début de la grève des étudiants qui n’a duré en fait que quelques jours, on peut dire que la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université Quisqueya fonctionne normalement. Les examens de la deuxième session de janvier se sont déroulés dans le calme et la session d’été a débuté le lundi 19 juin 2017. Parallèlement, le comité de gestion a examiné avec la plus grande attention certains dossiers litigieux et résolu la plupart des problèmes.

 

À noter que la FSSA, dont l’effectif total avoisine les 800 étudiants haïtiens, reçoit aussi des étudiants étrangers en second cycle, en provenance de pays comme le Canada (en pédiatrie) ou la France (chirurgie digestive). Elle reçoit des étudiants en médecine qui viennent assurer un enseignement en anatomie avec des étudiants de l’uniQ. Il existe un programme d’échanges peer-to-peer entre l’uniQ et l’Université McGill de Montréal qui, d'une part, permet à la FSSA d'accueillir durant un mois chaque été entre trois et six étudiants qui complètent l'équipe de moniteurs locaux en anatomie, sous la direction d'enseignants de l'uniQ, et d'autre part d'envoyer pour un mois deux étudiants (exceptionnellement trois cette année) en stage dans les services de chirurgie de l'hôpital de l'université anglophone. Cette année, trois étudiants québécois devraient séjourner à la FSSA durant le mois de juillet.

 

Enfin, signalons que l’Université Quisqueya accueille du 20 au 25 juin 2017 une mission de l’ONG canadienne SPES Haïti (site : speshaiti.org) qui apporte depuis 2010 un soutien académique et à la recherche à la FSSA, et qui, à la demande du Recteur, devrait intervenir prochainement dans le projet de transformation de l’Hôpital de la Communauté Haïtienne (HCH) en Centre Hospitalier Universitaire. Un projet qui soulève beaucoup d’espoir dans la communauté étudiante et qui est piloté par le Rectorat.

 

Malgré les quelques résultats mentionnés plus haut, il reste encore plusieurs problèmes à résoudre pour relever le standard de la formation au sein de la FSSA. L’uniQ est dans une démarche d’amélioration continue et le Rectorat donne l’assurance aux parents, aux étudiants et à la communauté, qu’il ne transigera pas avec les principes et les critères qui garantissent que chaque médecin diplômé de la FSSA ait fait la preuve qu’il possède les qualifications requises pour remplir sa mission sociale avec éthique et compétence.

 

Service de Communication

de l’Université Quisqueya

Alain Sauval

alainsauval@yahoo.fr